Foyers performants si le bois est sec

Foyers performants si le bois est sec

janvier 2017

Quoi de mieux qu’un bon feu de foyer lorsque les nuits sont de plus en plus fraîches. En automne ou en hiver, un poêle à bois est toujours bien apprécié! Mais comment choisir son bois de chauffage efficacement?

Il est recommandé d’acheter du bois de chauffage au printemps et de le faire sécher à l’extérieur. Bien plus simple en milieu rural, il est bien entendu plus difficile d’entreposer le bois lorsqu’on habite en ville, car l’espace nécessaire est souvent restreint. Alors que faire?

Choisissez votre détaillant
Il est primordial de choisir un bon détaillant qui pourra vous fournir votre bois de chauffage. Allez ensuite vous y rendre sur prendre pour vérifier la qualité du produit. Pensez également à demander à vos amis ou à vos voisins afin qu’ils puissent vous recommander un expert qui vous fournira du bois de qualité.

Du bois sec!
Pour brûler de façon optimale, vos bûches doivent être sèches, car la présence d’eau dans le bois exige une dépense d’énergie supplémentaire lors de la combustion. En fait, le séchage du bois est bien plus important que le type d’essence choisi.

Lorsque votre bois brûle, la majeure partie de l’énergie qu’il produit permet de chauffer l’eau qu’il contient afin qu’elle s’évapore. Ainsi, un bois vert ou mal séché a un taux d’humidité beaucoup plus élevé, qui diminue son apport en énergie et ainsi la qualité de votre chauffage.

Pour savoir s’il est sec, il est possible de se fier à quelques signes :

– Le bois est fendillé aux extrémités. Plus les craquelures et les gerces sont grosses et profondes, plus le bois est sec.
– Une bûche séchée à l’air libre est plus lourde qu’une du même volume en bois vert.
– Les bûches font un bruit sec lorsqu’elles sont frappées l’une contre l’autre
– Le bois semble plus foncé

Si elles sentent le bois frais, c’est signe qu’elles seront sans doute difficiles à faire brûler. Dans ce cas, il se peut que de l’eau semble s’en échapper et vous devriez refuser la livraison, puisque le bois vert provoque beaucoup plus de fumée, mais beaucoup moins de chaleur.

De plus, si vous entendez de petits grésillements ou de légers sifflements, le bois sera sans doute moins efficace et vous risquerez d’encrasser votre cheminée en augmentant les risques d’incendie.

N’oubliez pas de demander une facture ou un reçu spécifiant le nom de l’essence, la qualité, le nom et l’adresse du fournisseur.

Bois dur ou mou?
Les essences de merisier, de hêtre et d’érable sont généralement celles qui vous offriront une excellente performance énergétique. Le chêne, le frêne ou l’orme sont également des variétés très utiles pour les températures hivernales puisqu’elles brûlent lentement.

Le bois mou peut aussi être utilisé, contrairement à ce que plusieurs pourraient croire. Le bouleau blanc, la pruche, le pin blanc ou le sapin peuvent être très agréables lorsque la température est clémente. Elles font notamment un charmant son de crépitement qui est idéal pour des soirées romantiques.

Les bûches synthétiques
Fabriquées à partir de sciures de bois ou de bran de scie, les bûches synthétiques sont enduites de paraffines ou compressées et dégagent plus de chaleur tout en émettant moins de particules polluantes. Elles brûlent aussi plus longtemps, mais sont plus onéreuses que le bois traditionnel, à moins de l’acheter en vrac.

Vous avez des questions concernant votre système de chauffage au bois? Contactez les professionnels de Foyers Cadieux dès aujourd’hui!

Lundi au Mercredi : 8h30 à 17h00 - Jeudi : 8h30 à 17h00 - Vendredi : 8h30 à 17h00
- Samedi : 9h00 à 16h00 - Dimanche : sur rendez-vous - (Entrepôt fermé le jeudi soir et samedi)

Aujourd'hui : 8h30 à 17h00Voir toutes les heures d'ouverture